Sitôt la guerre déclarée, plusieurs Gaumais sont partis rejoindre l’armée belge sur le front. Ils ont combattu à Liège, à Anvers ou sur l’Yser. Découvrons le parcours de l’un d’entre eux…  

De Villers-la-Loue à Anvers…

Un pur Gaumais, originaire de Villers-la-Loue.

 Grâce à ses états de service, ci-contre, on sait que c’est le 15 septembre 1913. Ils nous apprennent surtout qu’il a été blessé lors de l’attaque du fort d’Anvers le 4 octobre, qu’il a été transporté à l’hôpital de cette même ville où il est fait prisonnier quelques jours plus tard, lorsque la ville tombe aux mains des Allemands.  

Une « plaque nominative » au nom de

F. Bernard.

Fernand est rentré en Gaume en 1915. En dépit de son handicap,  Il reprend la ferme familiale et fonde une famille de 14 enfants, ce qui n’était pas rare à l’époque… Qui est-il?

Fernand Bernard, un soldat courageux décoré plusieurs fois.

Qu’y avait-il  dans le havresac de Fernand Bernard? On a retrouvé l’inventaire de ses effets militaire.

Quand a-t-il intégré l’armée belge?

Un soldat engagé au 1er de ligne. En 1914, l’armée belge compte                    environ     120 000 hommes en état de combattre:

Fernand est un de ceux-là.

#top #top Lierre se trouve à quelques kilomètres d’Anvers. L’armée belge y avait installé des garnisons de défense que les Allemands ont fait tomber. LE 5 OCTOBRE De là, ils ont pu gagner la ville d’Anvers qui tombe à son tour le 10 octobre Août-octobre 1914 Table1